Retenir dans, imposer, prescrire. ), • Je m'observe sans cesse pour retenir mon impatience, et pour empêcher qu'on ne s'aperçoive que je la retiens (MAINTENON Lett. Pyrrhonisme philos. )[Classe], retenir (v. ], décalage, grève perlée, retard - décélération, ralentissement - retarder - retenir - stopper - mettre en vedette - écrire un chapeau - précipitation, ruée - nécessité de se presser[Dérivé], canard, feuille de chou, journal, journal d'information[Desc], activer, aller à toute pompe, bomber, dégrouiller, démener, empresser, faire diligence, faire fissa, faire vite, hâter, presser[Cause], entretenir, garder, maintenir, tenir[Analogie], conservation, possession - conserver, garder - conserver, garder, retenir[Dérivé]. ), • Il [Pyrrhon] ne retint de la doctrine de ses maîtres que les principes qui favorisaient son penchant naturel à ce doute (DIDER. Retenir le bien d'autrui. Retenir une date en cour de Rome, prendre une date, s'assurer d'une date en cour de Rome. 1. Elle confesse qu'elle avait tellement perdu les lumières de la foi, que, lorsqu'on parlait sérieusement des mystères de la religion, elle avait peine à retenir ce rire dédaigneux qu'excitent les personnes simples, lorsqu'on leur voit croire des choses impossibles. des anc.

V, 4), • Pourrai-je m'arracher de ce séjour plein d'illusion, où rien ne m'attache, où tout me retient ?

• Et le retiennent qu'il n'y fonde Ou son amour ou son espoir (CORN. Différer de satisfaire un besoin naturel.

I, 12, éd. Dans l'ancien style parlementaire, ce conseiller a retenu le bureau, il s'est assuré d'un jour fixe pour rapporter le procès dont il est chargé.

Panégyr. Dim. ], demande, requête - réserver - book (en) - réservation - réservation - approvisionnement - procurer, securer (en)[Dérivé], faire mettre à part (réserver une place)[Classe], billet (imprimé attestant de qqch)[termes liés], réservation - qu'on peut réserver[Dérivé], faire naître un sentiment, un état affectif[Classe...], concentration de l'esprit sur qqch[Thème], faire durer qqch, faire exister plus longtemps[Classe], capacité mnésique - [ graver dans la mémoire de <> ], apprendre par cœur, mémoriser - retenir - fidèle - remémorer, repenser, souvenir - retenir - acharnement, cramponnement, entêtement, obstination, opiniâtreté, persévérance, ténacité - mémoire - retentively (en)[Dérivé], bury, forget (en) - forgetful, short, unretentive (en)[Ant. Découvrez les bonnes réponses, synonymes et autres types d'aide pour résoudre chaque puzzle Il serait tombé dans le précipice si je ne l'eusse retenu. Tenir encore une fois, ravoir. t. III, p. 256). Terme de procédure.

• Je suis encore ici, M. et Mme de Chaulnes font de leur mieux pour m'y retenir (SÉV. • Corinne souleva le rideau, et le retint pour laisser passer lord Nelvil (STAËL Corinne, IV, 3). Reviens me rendre compte, et voir s'il faut hâter Ou retenir les coups que je dois lui porter, Mérope allait verser le sang de l'assassin ; Ce vieillard, dites-vous, a retenu sa main, Le bruit de son trépas D'un vainqueur trop crédule a retenu le bras. ○   jokers, mots-croisés Demander à l'avance la disposition d'un service. Retenir son haleine, ne pas la laisser sortir. 1705), • J'ai peine à me retenir, quand je parle de cette horrible aventure [l'exécution du chevalier de la Barre] (VOLT. Être gardé dans la mémoire. [Exclamation par laquelle on feint de ne pouvoir se contenir], [Expr. vér. Nous avons gardé notre sérieux et nous nous sommes retenus de rire. refréner ses désirs). • Il [le hérisson] monte sur les arbres, et se retient aux branches avec la queue (BUFF. Quakers, 2), • Ils [les Prussiens] se lèvent, ils l'entourent [d'Assas], lui mettent vingt baïonnettes sur la poitrine : si vous criez, vous êtes mort ; il retient son souffle un moment pour crier plus fort : à moi, d'Auvergne, les voilà, et il tombe percé de coups (VOLT.

Zadig, 4), • Au lieu que le roi [Charles XII] avait renvoyé tous ces prisonniers moscovites qu'il ne craignait pas, le czar retint les Suédois pris à Pultava (VOLT. ], autre élément d'un journal[DomainDescrip. d'Argental, 12 avr. Hist. Itinér. I, 2), • Il est aisé de conclure que, parmi cette foule de pécheurs qui provoquent la colère du ciel, il y a quelques justes cachés qui la retiennent (FLÉCH. liv. En me payant il a retenu la somme qu'il m'avait prêtée.

• Je l'aimais aussi moi, madame, et j'en pleurerais, je crois, si je ne me retenais (PICARD Ricochets, I, 15). • La crainte de renouveler vos peines et, plus que tout, la confiance que vous connaissez mon coeur, m'a retenu dans un silence que je crois que vous avez entendu (SÉV. Sicil. Devenez parrain de WordReference pour voir le site sans publicités. III, 3), • Et qui s'honorerait de l'appui d'Agrippine, Lorsque Néron lui-même annonce ma ruine, ....Quand Burrhus à sa porte ose me retenir ? Continue et je ne vais pas me retenir pour te gifler. IV, 7). Ne point se dessaisir d'une chose, la garder toujours. tirer vers l'arrière, chercher à ralentir, empêcher de tomber. à Volt. Il a donné son bien, mais il en a retenu l'usufruit. Être gardé dans la mémoire.

Retenir sa langue, ne pas se laisser aller à parler, à trop parler. Scapin, II, 8), • Elle retient comme un éloge admirable ce que vous dites de M. Rouillé, que la justice est sa passion dominante (SÉV. Ce point de la prestation retient l'attention de l'assistance. Vous trouverez ci-dessous la liste, ou du-moins le début, des mots de 12 lettres, qui vous aidera à placer le bon mot dans votre partie de jeu de lettres.